Les représentants de proximité (RP)

Les représentants de proximité sont des « capteurs d’informations », au profit du CSE, au sein des unités de travail. Ils s’intéressent à tout thème que les salariés souhaitent voir abordés par le CSE. Ils ont en particulier pour mission de :

–     contribuer à promouvoir la santé et la sécurité au sein des unités de travail et s’assurer des bonnes conditions de travail ;

–     réaliser pour le CSE les enquêtes en matière d’accident du travail ;

–     identifier les situations de tension entre salariés et prévenir les situations de harcèlement ;

–     orienter, informer et accompagner les salariés en matière de lutte contre le harcèlement sexuel et les agissements sexistes. Dans le cas de découverte de situations, informer immédiatement la direction générale ainsi que le référent en matière de lutte contre le harcèlement sexuel et les agissements sexistes du CSE.

–     veiller à l’application des accords d’entreprise, en lien avec les réalités de travail des salariés ;

–     préconiser des améliorations dans l’organisation du travail ;

–     identifier les charges de travail excessives et préconiser des organisations de travail adaptées ;

–     Identifier les mesures discriminatoires en matière d’embauche, de rémunération, de formation, de reclassement, d’affectation, de classification, de qualification, de promotion professionnelle, de mutation, de renouvellement de contrat, de sanction ou de licenciement ;

–     transmettre au CSE les éventuelles réclamations individuelles ou collectives relatives aux salaires, à l’application du code du travail et aux autres dispositions légales de protection sociale, à la convention collective et aux accords d’entreprise.

En fonction de l’ordre du jour et sur demande du Président et/ou du secrétaire de CSE, des représentants de proximité pourront être invités en réunion pour éclairer des questions relevant de leur mission. Leur effectif lors d’une réunion, hors titulaires du CSE, ne saurait cependant être supérieur à trois.